Constellations familiales à Paris animées par Yann Yves Mallet 

                                       formé par Hellinger France,et Bert et Sophie Hellinger(Hellingerschule)
                                                  
   
                                                                    Soirées,après-midi,journées entières
  

                                                           La méditation de Bert Hellinger que je préfère:"A la merci".
                                   
                                                 

    Les maltraitances d'enfant sont souvent intriquées avec des vécus traumatiques de guerre enfouis dans l'âme d'un ou plusieurs de ses aieuls.                                     
                                              Pour apaiser toutes les âmes en souffrance.                                    



                                          Nous regardons cet être humain (en souffrance ou qui nous a fait souffrir).
                                                       et nous l'imaginons enfant,
                                                               lié à sa famille.     
                                                             Lié avec amour,       
                                                            " A la merci."
                                     Et tout d'un coup, nous la percevons au même niveau,impuissante.  
  Et , maintenant, nous allons dans notre famille à nous , et nous regardons certains évènements ,ceux ou quelqu'un est à la merci.
       Nous- même par exemple,ou bien nous regardons notre partenaire, dans lequel quelque chose commence à nous faire peur.
                                                   Et nous le voyons lui ou elle à la merci.
                                               A la merci de quelque chose dans sa propre famille.
         Et nous regardons nos enfants qui peut-être sont malades, ou ont des difficultés ,ou font des difficultés.
                          Nous les voyons à la merci de notre destin ou de certains destins de notre famille ,
                              ou de certains destins de notre partenaire ou de la famille de notre partenaire.
                                                       Tous à la merci de la même façon.
        Et puis, nous imaginons que nous confions tous ceux qui sont à la merci de cette façon là et qui se sentent à la merci;
                                             nous les confions tous à une Force plus grande.
                                                          Tous confiés de la même façon,
    au delà de la notion de bien et de mal,ou des notions de bourreaux et de victimes, ou des notions de bonheur ou de malheur.
                              Tous guidés au delà de tout cela, au delà des notions de culpabilité et d'innocence.
                                                           Et tous reviennent transformés.

Traduction:Margarete Bernard ,winter training camp 2007/                                                                                     

 
  • Je vous conseille dans cette méditation de laisser venir vos images et imaginations; certain(e)s ont vus se présenter à eux des personnages "ressource" incroyables .....et des archétypes spontanés de guérison( à placer et laisser agir en eux dans leur coeur).                                             
  •     Pour se procurer l'enregistrement audio de la méditation, me contacter à Malletyann@aol.com 
  •  
  •  
Dans ces 2 vidéos déjà anciennes(Hellinger y intervient beaucoup),il illustre la méditation ci-dessus ,par la notion de destin dans une famille qui se sépare avec violence, à la suite d'un avortement.
La mère veut suivre dans la mort son enfant avorté,pour essayer de sauver son âme; et le père  est dans le déni .
Les enfants sont donc condamnés à se débrouiller  seuls.Voir loin au delà de l'enfant avorté et réinroduire la notion de destin rend de la force à tous les membres de la famille, y compris l'enfant avorté.
"Les parents sont impuissants à modifer le destin de leurs enfants; cela rend humble." conclut Bert.

                         et          ?

                                                    "Ne juge jamais personne, sans avoir marché un jour dans ses chaussures."