Constellations familiales à Paris animées par Yann Yves Mallet 

                                       formé par Hellinger France,et Bert et Sophie Hellinger(Hellingerschule)
                                                  
   
                                                                    Soirées,après-midi,journées entières
 L’utilisation des lois bibliques de l’amour dans notre société en crise(conférence donnée en 2009 au congrès SFS et Corps à Vivre)
 
Notre société, celle du capitalisme est en crise.

Société basé sur le profit à tout prix, celle de l’égoïsme, du toujours plus fort, toujours plus haut, plus loin plus vite au mépris des grandes lois qui structure notre inconscient collectif ou de ce que Jung appelle l’anima mundi,âme collective de l’humanité qui sait qu’elle ne pourra pas s’en sortir si elle en laisse quelques uns sur le chemin.

Nos thérapies (de l’analyse à la gestalt, de la sophrologie au rebirth) sont en partie responsables de cette société individualiste qui pille les continents, ses ressources énergétiques et ses potentiels humains (esclavagisme, exploitation des masses, guerres tribales)
Nous sommes aujourd’hui au bout de ce comportement individualiste et il nous faut reconsidérer les grandes lois qui régissent un individu par rapport à sa famille, à son clan, à son entreprise, à sa société.

Tout groupe systémique fonctionne depuis la nuit des temps avec des règles qui sont inscrites dans notre inconscient, sans doute depuis l’époque ou nous vivions  en tribus nomades voyageant à travers les grandes steppes de la préhistoire. En effet, la tribu ne pouvait se permettre de perdre un individu car elles avaient besoin de tous pour survivre .Même les handicapés et les fous qui avaient souvent des relations privilégiées avec les dieux.

Ces lois ont été revisitées par Bert Hellinger, thérapeute allemand, lui-même ancien prêtre catholique ayant longtemps œuvré en Afrique.
Elles sont en permanence validé expérientiellement dans la pratique des constellations familiales.
Elles sont importantes à connaître pour la vie en communauté (famille, groupe, entreprise), pour le travail psychothérapeutique individuel (elles le raccourcissent d’une manière importante) et surtout pour le travail énergétique des constellations familiales.
Ces lois sont au nombre de trois :
1) la règle de l’appartenance
2) la règle de l’antériorité
3) la règle de l’équilibre entre le prendre et le donner  
 
1) La règle de l’appartenance peut se rapporter à l’évangile de St Matthieu Ch5 vers .43-46 :
« Vous avez appris qu’il a été dit : tu aimeras ton prochain comme toi-même et tu détesteras ton ennemi. Mais, moi, je vous dis : Aimez vous ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous détestent, et priez ceux qui vous  maltraitent et qui vous persécutent, afin d’être le fils de votre père céleste. En effet, il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, il fait pleuvoir sur les justes et les injustes. »

Autrement dit, dans tout système, aucune exclusion sous quelques prétexte que ce soit n’est autorisée ; enfants handicapés ou décédés, malades mentaux avortements, bourreaux, victimes, les gentils comme les méchants, les justes comme les injustes, tous ont  leur place dans le système familial et doivent garder leur place dans notre cœur sous peine qu’ils se rappellent à nous à travers les futurs descendants  de notre arbre. Ce descendant sera intriqué malgré lui d’une manière inconsciente avec le destin de cet exclus que la bonne conscience familiale a rejeté tant qu’il ne sera pas vu et réintégré dans le clan.
      
Cette loi est implacable et est la cause de beaucoup de malheur dans les familles car beaucoup préfèrent mourir ou sacrifier un de leurs enfants plutôt que de réintégrer dans leur cœur quelqu'un qui leur a fait mal dans leur famille.

Il ne s’agit pas de pardon au sens chrétien du terme mais plutôt de se situer au-delà du bien et du mal, chacun assumant la responsabilité de ses actes passés. De cette manière, nous revenons au Jardin d’Eden avant d’avoir croquer la pomme qui nous a donné la connaissance du bien et du mal. En ce sens là, ce travail de conscience est amoral.
  
2) la règle de l’antériorité ou de la préséance (du latin être assis avant toi et tu me dois le respect, présider)      
Livre de l’exode Vers.20-22 : Honore ton père et ta mère afin de vivre longtemps dans le pays que l’Éternel ton dieu, t’a donné. 
    
Il s’agit du fameux respect des anciens si malmené dans nos sociétés industrielles et commerciales : on peut virer du jour au lendemain les anciens au mépris de la culture de l’entreprise sous prétexte de ne pas plaire au nouveau manager fraîchement nommé qui cherche à faire du fric à tout prix.  
Les constellations en entreprise (elles sont de plus en plus utilisées avant de prendre des décisions commerciales importantes) ont montré que pour qu’une entreprise aille bien, il fallait que l’attention du créateur soit d’abord tourné vers ses employés car dans l’ordre d’arrivée et de préséance, il y a d’abord le fondateur puis les employés et les clients puis ensuite beaucoup plus tard les actionnaires. Si le fondateur oublie cet ordre de préséance et s’intéresse d’abord aux intérêts des actionnaires, il perdra la confiance de ses employés et ses clients.  
De la même façon, un produit ou un emploi qui vous fait gagner votre vie doit être respecté et remercié (comme une personne physique) sous peine d’entacher gravement votre futur. 

Dans une famille, tout ce qui vous a précédé a préséance et mérite respect et place dans votre cœur. Vous leur devez le respect car vous leur devez la Vie quelque soit la manière dont elle est arrivé à vous.
Etre en accord avec la Vie, telle qu’elle vous a été transmise est, selon Hellinger, l’attitude la plus spirituelle qui soit ; Elle est symbolisée par le rituel physique de l’inclinaison profonde et respectueuse de la tête devant nos parents et tous ceux qui les ont précéder avant eux.     De cette manière, nous sommes en accord avec le principe de Vie tel qu’il s’est manifesté à nous et dans notre famille et nous pouvons capter  entièrement la force de vie qui descend  vers nous.

C’est une manière de revisiter le culte des ancêtres oublié dans notre société occidentale mais si présent dans toutes les traditions dans le monde.  
Nos ancêtres, au vu de ce qui se montre en constellations tous les jours ne demande que deux choses :
                         -qu’on les respecte
                        -qu’on les oublie, au sens de les laisser en paix  sans juger leurs actes et leur vie.     

Si des enfants s’installent pour fonder une famille, ils créent un nouveau système qui a priorité sur l’ancien ; mais ils doivent respecter et remercier l’ancien. Sinon, l’expérience montre qu’ils commettront les mêmes erreurs que leurs parents, souvent même  à leur corps défendant .Malgré de longues thérapies, ils ne comprendront pas pourquoi ils seront traités de la même façon par leurs enfants qu’ils ont traité leurs parents.

Après trente ans de vie professionnelle chargée, je suis convaincu qu’il n’y a pas d’estime de soi durable sans estime (et je dirais même amour profond) pour ses parents.

C’est un travail qui peut durer des dizaines d’années pour certains qui pensent ne pas avoir eu les parents qu’ils méritaient. Cette réconciliation apporte bonheur et prospérité dans la famille. Mais n’est pas très en vogue dans les milieux psy de bonne facture.

Les théories en cours de la mère suffisamment bonne (mal comprise) de Winnicott mettent un fossé souvent irréparable entre l’enfant et sa mère .Certains patients cherchent un allié chez le thérapeute pour le convaincre de la maltraitance de ses parents à son égard ;Même si ce temps de la distance et de critique est nécessaire pour la construction du moi, il ne restaure en aucun cas la confiance primaire en soi et en la Vie ;Car, comment allez de l’avant, s’il reste une once de rancune vis-à-vis de ce qui a été et a précédé.

Il est vrai qu’il existe beaucoup d’obstacle à l’amour entre un enfant et ses parents : séparation précoce, maladie, décès, maltraitance…..etc.…..   
C’est le grand mérite d’Hellinger d’avoir pu grâce aux constellations faire renaître cet amour inconditionnel primaire (d’un enfant pour ses parents) caché derrière les sentiments secondaires du moi (colère, indignation, frustration, jugement lapidaire).http://www.constellations-familiales-paris.com/lelan-interrompu-selon-bert-hellinger.php
L’astuce est de prendre en compte la souffrance de l’ensemble du clan(et non celle du moi)qui souvent se répète de génération en génération en attendant qu’un descendant voit l’ensemble du clan dans sa souffrance sans jugement vis-à-vis de ce qui a précédé. En ce sens là, ce n’est pas une psychologie du moi mais une psychologie de l’âme. 

On est loin de la théorie freudienne de la perversion polymorphe infantile.Ici, l’enfant est près à tout par amour pour ses parents et son clan ; même à se sacrifier, à mourir à la place d’un de ses parents, ou à subir les pires maltraitances pour sauver sa famille.

Le constellateur, après avoir mis en lumière ses mouvements   d’amour inconditionnel essaiera de remettre les choses en ordre en énonçant les lois de l’amour simplement (Ex : »un petit ne s’occupe pas des affaires des grands « dans le cas d’un enfant qui s’interpose bon gré malgré dans l’histoire du couple parental.) 
La loi de l’antériorité permet aussi à chacun de se situer à sa place  dans la lignée des générations ; chaque numéro dans la fratrie ayant sa place et son énergie qui lui est donnée par la vie ; c’est rendre la grandeur à ses parents que de leur rendre leurs souffrances et leur destin et d’assumer le notre en laissant le passé derrière nous.

Dans ce domaine, aucune théorie n’a la vérité. A vous de choisir celle qui renarcisera le mieux votre patient.

Quand Bert Hellinger travaille avec quelqu’un, il établit un contact psychique accompagné de respect vis à vis des parents du patient et cherche ou se trouve l’exclus dans le clan car il sait que la solution passe par la réintroduction de l’exclus dans la famille ;

Au contraire, beaucoup de thérapies accentuent les traits de révolte du patient à l’égard de leurs parents se posant en parent idéalisé de leur client. De ce fait, le thérapeute porte sur ses épaules l’histoire de leur patient et risque à moyen terme un « burn out »  menant à la somatisation ou à la décompensation psychique : c’est la fameuse prise en charge thérapeutique avec sa conséquence fâcheuse pour le thérapeute.
Même si les séances de contrôle obligatoires dans de nombreuses écoles de psychothérapie, atténuent ce risque professionnel (en faisant travailler le thérapeute  sur la résonance de l’histoire de son patient avec la sienne), elles n’atténuent en rien le processus psychosomatoénergétique des champs morphogéniques de Sheldrake, car ce processus est lié au transfert lui-même (et à son énergie psychosomatoémotionnelle dirigée vers le thérapeute) et à la manière de le gérer.
Beaucoup de thérapeutes et soignants sont en effet d’anciens enfants ayant essayé de guérir leurs parents et sont tentés de réactualiser leur histoire familiale avec leur patient et de le guérir, car ils ont bien sur échoué avec leurs parents.

En essayant de faire contacter au patient le lien d’amour primaire, ineffable, inconditionnel et inconscient pour ses parents, le thérapeute replace le patient dans son histoire et risque beaucoup moins pour sa santé. Il sait que le bonheur viendra du respect des lois de l’amour.
Mais dès que le patient retrouve ce lien d’amour à l’égard de ses parents(le gros du travail est fait), son transfert vis-à-vis du thérapeute va diminuer fortement et il risque de quitter son thérapeute et de prendre son indépendance. Le lien de dépendance du patient vis-à-vis du thérapeute (et inversement) se paye donc cher.
Sans ironie, ce double aspect d’économie psychique et financier n’est pas non plus à négliger pour un libéral.

 Pour le patient, le travail en constellation ne doit pas intervenir trop tôt dans le processus thérapeutique ; pour certains, il sera inabordable car pour guérir, il faut et il fait abdiquer les prétentions de réparation du moi face à ce qui a été….. L’acceptation qui leur est demandée est trop difficile (ce travail déclenchera de grosses colères et indignations) et il faut savoir attendre que le patient soit fatigué de tourner en rond(c.f.le racket émotionnel en Analyse Transactionnnelle).

3) la règle de l’équilibre entre le prendre et le donner.
C’est une loi qui régit les échanges dans un système (couple, famille, employés et patron, amitiés…) Chaque membre doit donner autant qu’il reçoit pour que le système perdure harmonieusement ;
Un employé doit être correctement payé par son patron pour le travail qu’il fait, pour se sentir respecté et honoré à sa juste valeur. En contrepartie, il s’investira durablement dans la vie de la société. Mais l’employé devra aussi être reconnaissant envers son patron de lui donner du travail et de faire vivre sa famille. C’est une forme de respect mutuel que notre culture a oublié mais qui agit pour le bien de tous.

Dans un couple la même forme de respect agit .Si un membre du couple reçoit beaucoup plus qu’il ne donne, il y a risque de séparation  à long terme. La dette fait naître chez le débiteur une culpabilité qui empoisonnera toute la relation jusqu'à la rupture.

Pour Hellinger, la dette des enfants vis-à-vis de leurs parents est infinie ; particulièrement vis à  vis de la mère. En effet, quand on songe au nombre d’heure qu’une mère a passé à s’occuper de son enfant, on ne peut que s’incliner et dire Merci pour la Vie. Certaines écoles de psychologie jugeraient ce don maternel comme normal.

Les constellations se différencient aussi ici dans leur approche philosophique de la Vie.

A chacun de considérer celle qui lui apporte le plus de joie de vivre. Mais tous ceux qui ont été parents savent combien il est difficile de recevoir des reproches de ses enfants, car en général, on fait de son mieux  pour les élever avec amour ; et ce, malgré les erreurs qui feront d’eux ce qu’ils sont.
Les enfants peuvent se libérer de cette dette envers leurs parents en élevant eux même des enfants ou dans un don d’eux-mêmes à la société. Ils sont aussi en devoir de prendre soin de leurs parents, une fois, la dépendance du grand âge arrivé.

Ces grandes loi peuvent paraître rigides et en agacer plus d’un. Mais elles sont expérimentées quotidiennement pour le bien de tous dans les constellations familiales et les méditations du travail de Bert Hellinger.
Elles raccourcissent le travail individuel quand le thérapeute les garde en mémoire et signale la transgression au patient. Elles cadrent le patient dans une société ou les valeurs humaines volent en éclat. Elles redonnent une force au patient et au thérapeute en les reliant à une forme de matrice inconsciente de l’humanité grâce à la bénédiction de leurs ancêtres respectifs…..
http://www.constellations-familiales-paris.com/programme-constellations-2011-2012.php

« Ce que l’on repousse enchaîne et rétrécit, ce que l’on aime rend libre et épanouit. »         Bert Hellinger.
 
 
Docteur Mallet Yann-Yves ©

Psychothérapeute,constellateur,homéopathe.
 
.
 






                                                                                                                          Malletyann@aol.com